une émission qui s’attarde sur la filmographie de réalisateurs un peu trop méconnus

Ça y est, Au-delà du réal a terminé sa saison 1.
Derrière ce parfait jeu de mot se cache une émission lancée par mon pote Térence Marill et qui aborde à chaque épisode la filmographie d’un réalisateur.
Une partie fiction qui évolue en parallèle des chroniques s’est aussi tapée l’incruste à partir de l’épisode 3.
Moi je me suis occupé de cadrer et des petits effets spéciaux sur l’ensemble de la saison. J’ai aussi participé à l’écriture et la réal sur les épisodes 4, 5 et 6, l’idée étant de rendre hommage au réalisateur traité dans la chronique en ayant recours à ses gimmicks de réalisation.
Dans l’épisode 4 sur Edgar Wright vous verrez ainsi un usage immodéré de crashs-zooms et de raccords mouvements et dans l’épisode 6 sur Paul Greengrass un interrogatoire filmé en caméra portée type La Mort dans la peau.

Je me suis aussi chargé de l’habillage graphique et voici quelques visuels que j’ai bien kiffé faire. Chacun illustre un des réalisateurs traités dans Au-delà du réal.

Vous pouvez retrouver Au-delà du réal sur Youtube, Facebook et Twitter.