Aujourd’hui je voulais vous parler d’un web-documentaire très bien foutu : Do Not Track.

Le sujet abordé par ce documentaire est celui du tracking des données, autrement dit la collecte de toutes les données qui vous concerne lorsque vous naviguez sur internet ou utilisez votre téléphone, que ce soit de votre plein gré ou à votre insu.
A l’heure de la loi sur le renseignement il est toujours intéressant de comprendre comment cela fonctionne, de savoir ce qu’on laisse traîner derrière nous et par qui/comment ces informations sont exploitées.


La forme du web-documentaire permet d’associer différents médias (texte, images, vidéos…) et de rendre l’expérience interactive.
Do Not Track a en plus la particularité d’offrir une expérience personnalisée dès lors que vous acceptez de fournir certaines informations sur vous.
Petit paradoxe, puisque pour bien profiter du documentaire, il vous faudra désactiver vos bloqueurs de publicité/cookies si vous en avez, fournir votre adresse mail et donner accès à votre compte Facebook.
Bien sûr le site joue la carte de la transparence et explique clairement pourquoi ils ont besoin de ces informations et comment elles sont utilisées (ils ont plutôt intérêt à la jouer réglo en abordant un sujet comme celui-ci :p).

Le documentaire est divisé en 7 épisodes d’environ 5-10 min, chacun approfondissant un sujet lié au tracking des données. Parmi les thèmes abordés on retrouve ainsi la publicité ciblée, le téléphone portable, la notion de bulle d’information ou encore une hypothèse sur la façon dont pourraient être utilisées nos données à l’avenir (épisode 3).

D’ailleurs si vous ne deviez regarder qu’un seul épisode je vous conseille cet épisode 3 qui est pour moi le plus marquant (pour ne pas dire flippant). Il part du principe qu’un algorithme peut établir un profil psychologique à partir de notre profil Facebook. Do Not Track analyse alors ce profil et imagine les conclusions que pourraient en tirer un employeur, un assureur ou encore une banque. Les résultats sont assez réalistes pour nous faire réaliser à quel point les données qu’on laisse sur internet ne sont pas anodines. Par exemple une assurance pourrait décider de ne pas me faire payer une formule standard car j’ai des comportements à risque (saut en parachute, saut à l’élastique…)… flippant je vous dis.

Risque Do Not Track

Mon niveau de risque serait trop important pour pouvoir souscrire un contrat d’assurance standard…

A noter qu’il vous faudra tout de même une bonne connexion internet pour profiter de Do Not Track de façon optimal. La mienne n’étant pas terrible, les vidéos chargeaient parfois difficilement.

Quoiqu’il en soit je vous recommande chaudement ce documentaire, parce qu’il est très bien réalisé et parce qu’il vous permettra d’y voir plus clair sur les enjeux liés au tracking des données.